20.3.10

Libre mais mariée



Elle a décidé de se taire, elle a enfin pris une décision, après des années de mure réflexion, ça y’est elle a choisi d’éviter des futurs confrontations. Pour la première fois dans sa vie elle s’est sentie raisonnable prenant cette décision. Elle ne pourra plus donner de plus après ce qu’elle avait déjà donné…C’est ce qui réside dans sa tête depuis  quelques années…
Elle a pris le courage de le dire à ses enfants :
« Voila, je m’en fous de ce que vous serez, je m’en fous de ce que vous ne serez pas…je m’en balles complètement, et laissez moi vous dire quelque chose ; ne comptez plus sur moi, je pourrais rien faire, je pourrais rien vous promettre, rien vous donner…
Certainement vous avez le droit de me juger entièrement inhumaine, cruelle ou insensée, mais c’est comme ça  jai changé, tout est changé en moi ; mes convictions, mes tendances, mes principes, mes idées, en moi tout a changé….
Surtout je vous conseilles, mes affaires surtout, jamais il faut oser les toucher, c’est un conseil d’une mère a ses enfants ce qui veut dire basé sur un sentiment de maternité, car mes chers, rien de ce que je sais vous savez, même si vous croyez le savoir je vous dit que le monde du savoir n’est rien qu’une planète semi virtuelle d’infinités et réalités ainsi que de vérités cachées…
Sachez que malgré tout ce qui va se passer, sachez que je vous ai aimé, je vous aime et je vous aimerais, et j’espère qu’il viendra le jour ou je pourrais vous voir entrain d’essayer de me libérer…
Sachez que je suis extrêmement desolé et souffrante du faite que vous soyez des êtres multi racinés, j’ai pas pu résister, a vrai dire, les événements j’ai pas pu gèrer…
De n’importe quoi, et n’importe comment et je sais pas quand j’étais née, en faite, ma vie c’est une longue histoire de colonisation corporelle, multitude de races, multitude de civilisations, et je me rappelles pas de vos pères ni les circonstances dans lesquelles vous étés nés…
Ce que je sais et sur quoi je veux insister à vous informer c’est qu’il y’a trois maris qui m’ont marqué :
-le premier, c’était un français, celui là c’est de sa brutalité, son autorité, son pouvoir dans le temps qu’il s’est servi qui m’est marqué, et d’ailleurs si l’un de vous a osé chercher sur mon corps, certainement il trouveras les traces bleus qu’il a laissé….
-le deuxième, celui là il s’est aperçue de la tyrannie et l’extermination dont je souffrais, et avec son intelligence et bons intentions m’a charmé, et il m’a séduit avec son forte révolutionnaire mentalité, c’est lui qui a fait de moi une femme, c’est lui qui a donnée un sense a ma féminité et mes libertés et d’ailleurs la votre aussi mes bien-aimés…
- le troisième, c’est parce que dans le temps, ayant tant d’enfants, cultivés, actifs, dynamiques, et diversifiés de mentalités, parce que inapte de les gérer, et incapable de contrôler leurs activités ; la décision n’a pas pris beaucoup de temps ou même réflexions avant d’être prise et voila à lui je me trouve mariée…
Le mariage c’est un engagement, une sorte de sacrifice, cohérence, réactions et interactions, c’est une relation mais pas forcement basé sur l’amour et la compassion ce qui est mon cas…
Le problème c’est que je me sens vieillie et dépassée, je me sens épuisée, fatiguée de vous jeter des signes pour venir me libérer …car une mère comprend toujours ses fils…je vois et je comprends que vous etes conscients de ce que je souffres mais vous faites comme si rien ne se passe, et rien de me signes vous comprenez…
Moi je comprends que vous voulez vous révolter mais de cette révolution, "par où vous allez commencer" vous ignorez…
Alors voila je l’annonces  mes chers enfants mes chers bien-aimés ; moi j’ai décidé :
Je m’annonce une nation libre mais mariée, je suis soumise a mon mari , alors je vous préviens une autre fois mes enfants que personne ne touche à mes affaires et que personne ne soupçonne mes intérêts…je suis une nation libre mais mariée…"

2 commentaires:

Ago Infinitus a dit…

Un encre qui tache ta chemise blanchâtre de l'inconnu des premières lignes et fini par t'accorder une beauté de et des formes qui éblouissent ton regard et l'émancipe de ce blanc premier, ce blanc brute, ce blanc des premières lignes !
Bravo sur ce, cher Tortue Ninja.

sula7fet a dit…

waw...merci Amigo...